Para

23. Feb. 1823.

[2674,4]  On ne fait entrer dans la cavalerie (Lacédémonienne) que des hommes sans expérience, qui n'ont pas assez de vigueur ou de zèle. C'est le citoyen riche qui fournit les armes, et entretient le cheval. ( Xen. hist. gr. l. 6. p. 596.). Si ce corps a remporté quelques avantages il les a dus aux cavaliers étrangers que Lacédémone prenoit à sa solde (Id. de magistr. equit. p. 971.). En général les Spartiates aiment mieux servir dans l'infanterie: persuadés que le vrai courage se suffit à lui-même, ils veulent combattre corps à corps. J'étois auprès du roi Archidamus, quand on lui présenta le modèle d'une machine à lancer des traits, nouvellement inventée en Sicile. Après l'avoir examinée avec attention: C'en est fait, dit-il, de la valeur. (Plut. apophth. Lac. t. 2. p. 219.) Voy. d'Anach. ch. 50. t. 4. p. 252. Applicate 2675 tutto questo all'invenzione ed uso delle armi da fuoco ed alla milizia moderna. (23. Feb. 1823.)